enfrzhes +212 661 924 070 discoverysaharatours@gmail.com
enfrzhes +212 661 924 070 discoverysaharatours@gmail.com

Santé

Conseils d’information, de santé et de sécurité au Maroc

Innoculations recommandées

Le Maroc est l’un des rares pays d’Afrique où il n’est pas nécessaire de se faire vacciner pour voyager. Néanmoins, si vous n’avez pas reçu de typhoïde ou de vaccin contre l’hépatite A dans le passé, il est conseillé de les prendre. Veuillez également vous renseigner auprès de votre médecin pour vous assurer que vous êtes à jour avec vos vaccins contre la poliomyélite et le tétanos. Si vous venez d’un pays où le choléra est prévalent, un certificat de vaccination anti-choléra peut être exigé. Le Maroc est un pays où votre santé n’est pas en danger lorsque vous voyagez. Tant que vous suivez les instructions de Discovery Sahara Tours Maroc en ce qui concerne voyager en toute sécurité dans notre Maroc section la pire que vous pouvez prévoir expérience est un mal de ventre ou de sécheresse, en raison des conditions météorologiques, si vous avez la peau sensible.

À l’exception de quelques rares cas près de la Mauritanie, le Maroc est un pays sans paludisme . Le paludisme est présent dans les régions côtières du nord du pays mais n’est pas un problème majeur. Prenez les précautions habituelles contre la morsure (vêtements de couleur claire, insectifuge, etc.) et si vous êtes vraiment inquiet, consultez votre médecin au sujet des médicaments antipaludiques avant votre départ.

Conseils de voyage au Maroc pour la nourriture et l’eau

Assurez-vous de ne boire de l’eau en bouteille que lors de vos voyages au Maroc. Il est important de faire attention à ce que vous mangez ou buvez parce que de nombreux voyageurs au Maroc souffrent de diarrhée à un moment ou à un autre de leur voyage.

Bien que Discovery Sahara Tours Morocco recommande d’essayer la nourriture de rue marocaine pour améliorer votre expérience culturelle, sachez qu’il y a un risque à acheter des aliments auprès des vendeurs de rue locaux, car ils ne sont pas toujours préparés dans les conditions sanitaires habituelles. La place Djemma El Fna à Marrakech, la Skala du Port à Essaouira et le port d’ Agadir sont des endroits sûrs fréquentés par de nombreux touristes pour goûter des plats exotiques . Ils sont généralement un pari sûr tant que tout ce que vous mangez est bien cuit.

Évitez les fruits et légumes crus lorsque vous voyagez au Maroc et que vous ne pouvez pas éplucher. Aussi, assurez-vous d’informer votre guide de toutes les restrictions, surtout si vous passez du temps dans un village, à l’extérieur des grandes villes, que toute la viande ou le poisson que vous consommez doit être cuit à fond.

Évitez les aliments qui ne sont pas préparés lorsque vous les commandez (c.-à-d. Buffets, etc.). Habituellement, les aliments frits et bouillis sont sécuritaires. Certains voyageurs ont également eu des problèmes avec des condiments non réfrigérés (comme la mayonnaise) utilisés dans les établissements de restauration rapide.

Il est également recommandé de ne pas boire d’eau du robinet et surtout de ne pas acheter d’eau aux vendeurs d’eau itinérants, car la bilharziose et la schistosomiase ont longtemps été un problème dans le sud. À moins que votre guide ne vous dise que c’est correct, ne buvez jamais dans les torrents de la montagne ou nagez dedans. Aussi, vous voudrez peut-être garder des comprimés de purification à portée de main.

Si vous souffrez de diarrhée, il est recommandé de ne consommer que des aliments simples tels que du pain frais , du couscous et de grandes quantités d’ eau en bouteille . Il est conseillé de boire de l’eau en bouteille (vérifiez que le bouchon est scellé – certaines personnes pourraient essayer de vous vendre de l’eau du robinet dans des bouteilles recyclées). Méfiez-vous de la glace ou des cordiaux qui peuvent être faits avec de l’eau du robinet. Certains hôtels offrent de l’eau en bouteille gratuite aux clients et il est sage de garder un approvisionnement dans votre chambre afin de ne pas être tenté par l’eau du robinet.

Le Maroc offre d’excellentes eaux en bouteille telles que Sidi Harazem , Immouzer et Sidi Ali . Si vous préférez l’eau pétillante, essayez l’eau d’Oulmès. Les sels de réhydratation orale sont également bons à prendre. Habituellement, la diarrhée n’a rien à craindre et vous pouvez soulager vos symptômes en achetant l’équivalent d’Imodium d’une pharmacie française locale . Cependant, si les symptômes persistent pendant une semaine ou s’aggravent, vous devriez consulter un professionnel dans les cliniques ou les hôpitaux locaux du Maroc.

Conseils de santé au Maroc

Le système de santé actuel comprend trois secteurs: un secteur public composé à la fois du ministère de la Santé publique et des services de santé des forces armées royales, d’un secteur semi-public et d’un secteur privé. Les organisations mondiales de la santé et l’ UNICEF ont aidé à prévenir les troubles oculaires et les maladies vénériennes au Maroc.

En tant que voyageur au Maroc, vous devez comprendre que les conditions de santé au Maroc ne sont que légèrement meilleures que celles d’un pays du tiers monde. Cependant, soyez assurés que le système de santé marocain est généralement bien développé dans les grandes villes du Maroc. Les zones urbaines du Maroc et les villes impériales ont des hôpitaux privés qui offrent de bons médecins. Cependant, pour les Marocains vivant à l’extérieur des grandes villes, il est plus difficile d’obtenir des soins médicaux, car ils doivent parcourir de longues distances pour consulter un médecin.

Maroc Météo et climat

Les conditions météorologiques et climatiques du Maroc peuvent parfois rendre les voyageurs malades en raison de la chaleur extrême de l’été. Il est possible que le même jour vous fassiez l’expérience d’une matinée glaciale, suivie d’un après-midi brûlant et d’une soirée fraîche. Pour éviter de tomber malade, portez toujours une couche supplémentaire de vêtements chauds . Si vous souffrez d’asthme, de rhumatisme ou de problèmes de foie, vous devriez envisager d’éviter les villes situées sur la côte atlantique, car l’extrême diversité des climats pourrait aggraver vos problèmes de santé. Indépendamment de votre état de santé actuel ou lorsque vous voyagez au Maroc , assurez-vous de boire beaucoup d’eau.

Animaux dangereux au Maroc

Les serpents, les scorpions et les rats de palme peuvent attaquer si vous faites du trekking, de la randonnée ou du camping. Bien qu’il soit rare de voir ces animaux, lors de la préparation de votre voyage, déterminez si ces créatures mortelles vivent dans la zone que vous visiterez et lisez toutes les précautions nécessaires. Vous pouvez également demander à votre guide de vous renseigner sur ces détails et si vous participez à un trek, votre guide ou Discovery Sahara Tours vous indiquera ce qu’il faut apporter avant votre voyage.

Maladies sexuellement transmissibles au Maroc

Si vous pensez que vous pourriez avoir des rapports sexuels pendant que vous êtes au Maroc, sachez que le SIDA, l’hépatite et d’autres maladies sexuellement transmissibles existent. Veuillez prendre toutes les précautions et assurez-vous d’apporter vos propres préservatifs.

Maroc Assurance maladie

Bien que peu de voyageurs éprouvent des problèmes médicaux graves au Maroc, une assurance santé complète est recommandée car il vaut mieux prévenir que guérir.

Conseils de voyage au Maroc, précautions pendant vos vacances

Rafraîchissez-vous avec l’excellente eau de source embouteillée : Sidi Harazem, Imouzzer et Sidi Ali sont des eaux calmes, tandis qu’Oulmès pétille.

Si vous êtes sujet à des problèmes intestinaux , prenez un médicament approprié avec vous. Renseignez-vous avant de nager dans un oued (rivière) ou un lac.

Prenez des précautions contre les piqûres d’insectes et les coups de soleil . Si nécessaire, les offices de tourisme et les grands hôtels peuvent vous mettre en relation avec des médecins parlant anglais, français ou autre.

Aucun certificat de vaccination n’est requis pour les visiteurs venant d’Europe ou d’Amérique.

Un certificat de vaccination anti-choléra peut être exigé des visiteurs venant des régions où cette maladie est répandue.

Un traitement antipaludique n’est pas nécessaire.